Les Perles de Jade, The Jade Pearls 

   Pension Canine, Elevage Akita Americain, Salon de toilettage    

La Naissance de la race



 L’origine de l'Akita américain est identique à celle de l'Akita japonais. Leurs histoire est souvent entourée de mystères et de légendes .

                               

                                        

L’Akita provient de la  la préfecture Akita, au nord du Japon. Les chiens peuplant cette région étaient utilisés comme chiens de chasse au gibier de toutes tailles, protecteurs des maisons, de la famille et contre l’ours YEZO. Au départ, l’Akita s’appelait Chien d’Odate, son nom a été changé en Akita-Inu .


                              

                         

 

Historiquement au Japon,  le nom des races de chiens dépendais du nom de la province d’origine ou de leur utilité. se trouvait entre autres les "chiens d’Odate" (région d'Odate), les chiens de combat "kurae-Inu", les chiens de chasse "Matagi-Inu".                                                    

                                        

Des recherches historiques les chiens japonais, basées sur l'archéologie, la zoologie et l'ethnologie établissent l'existence, dans la région d’Odate ou d'autres régions, de chiens similaires en structure et en taille à l'Akita, durant les périodes préhistoriques.

                       

                                             

IL a été prouvé que l'Akita provient de chiens indigènes Japonais croisés à des chiens importés de Chine et de Corée ainsi qu'un mélange de races Européennes. Ces chiens chinois (Karainu), rapportés au Japon en 600 av J.C., peuvent expliquer l'introduction de couleurs différentes du type Spitz, telles que le Noir et Noir Pinto. Ce Karainu avait un museau long et étroit, des oreilles tombantes, une queue non courbée ainsi qu’une structure osseuse légèrement différente des chiens japonais. Ces traits ont dû disparaître progressivement lors des croisements avec les Chow-chow et autres chiens.                                         

 

Durant l'histoire des Hommes, les chiens changeais d'utilité .La période sanglante et barbarbares  des combats de chiens naquis et faisaient fureur auprès des populations pendant des siècles .

                                                          

 le Japon importèrent des chiens de type différent (Mastiff, St Bernard, Bulldog et Dogue Allemand) qui ont été croisé avec le Matagui-Inu. Pendant la période de Meiji (1868-1912), l’acceptation rapide de la culture occidentale mena les japonais à favoriser les chiens occidentaux et à négliger les chiens japonais. , la survie des lignées japonaises indigènes était devenue critique. Pendant cette période, le Matagui-Inu était croisé en fonction de sa taille et de son agressivité pour être utilisé comme chien de garde.

                                                                            

                                           

Après la guerre entre le Japon et la Chine.  Beaucoup de Japonais du nord-est du Japon y sont allés travailler comme pêcheurs de harengs et d’autres métiers semblables. Il importèrent de grands chiens de Karafuto (56-66 centimètre au garrot et pesant 30-40 kilogrammes) dans la région du nord-est du Japon (Hokkaido)  leurs propriétaires et ont été naturellement accouplés aux chiens indigènes. Ceci expliquerait la présence de poils longs dans la race Akita        

                                   

                                                                               

L'intérêt pour les combats de chiens ne cessant de grandir, l'Akita fut croisé au Tosa-Inu afin d’améliorer le type de chien pour les combats. Ce type de chien fut appelé "Shin-Akita". Il était plus large et puissant avec un front plissé et certains traits caractéristiques du type Spitz (oreilles droites, queue courbée) commençaient à disparaître. Du fait de la popularité du "Shin-Akita", le Matagui-Inu devint encore plus rare. 

                                         

                                                                                                   

Pendant la deuxième guerre mondiale, ont utilisait les chiens comme source de fourrure pour les vêtements militaires. La police, surnommée "Attrapeurs de chiens", capturait et confisquait tous les chiens à l'exception des bergers allemands utilisés pars les militaires. Des amoureux des Akita essayèrent des sauvé la race en croisant leurs meilleurs chiens en croisant l'Akita au berger allemand.


A la fin de la deuxième guerre mondiale, le nombre d'Akita était très réduit, on pouvait observer trois types distincts :

- Des MATAGIS-inu, type originel de chiens de chasse puissants,

                          

- Des AKITAS "Shin-Akita" croisement de Matagis avec des chiens de type molosses,

                                     

- Des AKITAS de type "Berger allemand", résultant des croisements faits entre Matagis et des bergers allemands pendant la seconde guerre mondiale. 

                              

Après la guerre, deux lignées se distinguent dans la région d’Odate, la lignée Dewa-Go et la lignée Ichinoseki. Le plus connu de la lignée Dewa est Kongo-Go né en 1947. Il remporta un intérêt énorme auprès des militaires américains encore présents au Japon. Beaucoup d'Akita de cette lignée présentaient des caractéristiques du Mastiff et de berger allemand, dues aux influences des précédents croisements et de ce fait ils étaient considérés par les Japonais comme étant de qualité inférieure. Ces derniers préféraient donc l’autre lignée. En 1948 Goromaru-Go, de la lignée Ichinoseki, né à Akita, fut considéré par les Japonais comme étant digne pour reconstruire le Matagui original.

 

                           

                          


Le Club Américain de l’Akita fut fondé en 1956 et l'American Kennel Club (AKC) accepta la race en octobre 1972, ce qui permettait l’inscription au livre des origines. Pendant ce temps, certains Japonais de leur coté essayaient de reconstruire le Matagi Inu avec quelques chiens du type ancestral qui restaient dans les montagnes,

                                       

                                                                           

Ce type d'Akita évolua vers une Silhouette très différente de celle des chiens exportés aux USA et comme le JKC et le AKC n’avaient pas d’accord réciproques, les Américains ne pouvaient pas incorporer les lignées de cet "Akita version Japonaise" dans leur sélection et les deux types restèrent totalement distincts de chaque coté de Pacifique, l’un ayant la tête importante d’un ours, l’autre une tête plus pointue "type Spitz" ressemblant plus à celle du renard. Cet Akita Inu ne s’étendit au Japon que dans les années 1960.

                         

Pendant ce temps là en Europe, dans les années 1960 à 1990, les Akita apparurent dans le paysage cynophile, certains de type américain, d’autres de type japonais, une confusion totale existait, chacun attaché à promouvoir sa propre idée de l’Akita. 

              


                       

Pendant dix ans, les Akitas Américains furent bannis des rings, soumis à une interdiction de reproduire et le cheptel de ces chiens en Europe faillit disparaître mais quelques passionnés espéraient faire accepté la lignée .

En 1996, la première conférence mondiale sur l’Akita fut organisée à Tokyo, 14 pays étaient présents et décidèrent que le « type américain » et le « type japonais » devaient finalement être reconnus comme 2 races différentes avec chacune un standard spécifique. 

En 1998, 24 pays votèrent en faveur de la reconnaissance de cet Akita Américain et la F.C.I. publia son standard officiel fin 1999, pour une présence effective dans les rings internationaux a partir de 2000. 

il a été rebaptisé Akita Américain et appartient maintenant au 5ème groupe.


Description de L'Akita Américain

Le Akita américain est un chien de grande taille, de constitution solide, bien équilibré, à l’ossature lourde. Les yeux sont marron foncé, relativement petits, de forme à peu près triangulaire. Les oreilles sont bien érigées et petites par rapport au reste de la tête. La forme est triangulaire, légèrement arrondie à l’extrémité. La queue est grande et dotée d’un poil fourni, portée haut ou enroulée sur le dos ou les flancs, ou encore pendante sous le dos.


Poil : droit, rêche, rigide et un peu rehaussé, à sous-poil épais, doux, dense et plus court que le poil extérieur.


Couleur : toutes les couleurs sont admises, du rouge au fauve, au blanc, etc., y compris tacheté ou rayé. Les sujets blancs uniformes ont un masque. Les tachetés ont une base blanche et des taches uniformément réparties qui couvrent plus d’un tiers du corps. Le sous-poil peut être d’une couleur différente de celle du poil de couverture.


Taille : 66 à 71 cm pour le mâle et 61 à 66 cm pour la femelle
Poids : 45 à 60 kg


C’est un chien amical, attentif, digne, docile et courageux. Aujourd’hui, le Akita américain est devenu chien de compagnie et d’exposition, avec une bonne aptitude à la garde.


Santé

Il ne présente pas de problèmes particuliers.

Espérance de vie moyenne : environ 12 ans


Conditions de vie

Il peut vivre indifféremment dedans ou dehors. Il supporte facilement les basses températures.

Caractère et aptitudes

C’est un chien amical, attentif, digne, docile et courageux. Aujourd’hui, le Akita américain est devenu chien de compagnie et d’exposition, avec une bonne aptitude à la garde.


Akita Américain, champion, expo,